L’orthothérapie fait partie des médecines douces. Le travail de l’orthothérapeute consiste à assouplir, aligner, détordre et détendre les différentes structures du corps. D’abord, le massage suédois : lent, profond, sédatif et intramusculaire. Puis, suivent les autres techniques : la kinésithérapie, les exercices correctifs et enfin, la mécanothérapie. En d’autres mots, l’orthothérapie s’occupe de la «carrosserie», plutôt que du «moteur».

Marie-Hélène Turgeon