,

Parce que c’est la santé qui compte!

Petite leçon de médecine traditionnelle chinoise ou MTC…

Il existe en médecine traditionnelle chinoise un concept « d’entretien du Jing ou de l’Essence » qui consiste à préserver nos réserves vitales, en « nourrissant le Rein (1)», le but étant de vivre le plus vieux possible, et en santé.

Le Jing est, selon la MTC, une substance organique qui permet à l’humain de se développer, de croître, de se reproduire, d’avoir de la vitalité… il est dit que cette substance évolue, par tranches de 7 ans chez la femme (par exemple les règles qui apparaissent vers 14 ans et la ménopause vers 49 ans) vs par tranche de 8 ans chez l’homme. Donc le Jing s’épuise graduellement, plus ou moins rapidement, au cours de la vie (épuisement observable par la qualité des tendons, des os, des muscles, des dents, l’éclat du visage et des cheveux, etc.)

Il y a une part de cette Essence, dite ancestrale ou innée, qui est héritée de nos parents à la naissance. On pourrait voir là un certain lien

avec notre bagage génétique… L’autre part, aussi très importante, est dite acquise et elle contribue à nos activités quotidiennes. Cette part acquise est entretenue par de saines habitudes de vie et particulièrement par notre système digestif et respiratoire (nourriture et boissons + air respiré). Par analogie, on peut voir cette Essence acquise comme notre compte Courant, à la banque, dans lequel est versé notre paie et dans lequel nous puisons pour nos dépenses courantes. Par opposition, l’Essence ancestrale serait notre compte Épargne, qu’on essaie de bonifier sans trop y puiser…

Pourquoi parler de ces notions aujourd’hui ? Parce que selon la MTC, il est dit que l’Essence est aussi à la base de notre force constitutionnelle, de notre capacité à résister à la maladie. Pour préserver notre « inné », il importe donc d’adopter de saines habitudes de vie. Il faut par exemple maintenir un équilibre travail-repos qui tient compte de notre âge, de la saison de l’année, de notre état énergétique actuel, etc. Il importe aussi de maintenir autant que possible un sain équilibre émotionnel. Et si l’on cherche à fortifier notre « acquis », on pensera à développer notre aptitude à bien respirer (en quantité et en qualité) et à optimiser nos habitudes alimentaires (qualité, régularité et atmosphère des repas).

L’acupuncture fait partie des interventions thérapeutiques utilisée en médecine traditionnelle chinoise pour fortifier le Rein et ses essences. N’hésitez pas à prendre rendez-vous pour approfondir vos connaissances en la matière et pour bénéficier d’une séance personnalisée, adaptée à vos besoins.

Au plaisir,

 

Sophie Laverdière, Ac., M. Sc. A.
Centre Kinesis : 450-672-4114
cell. 514-704-1730
ou via Gorendezvous Kinesis

(*) Le Rein avec une lettre majuscule correspond, en médecine chinoise, à un système complexe comprenant sa réalité anatomique (le rein) mais, qui est en relation énergétique avec diverses autres composantes potentiellement observables au quotidien. Ainsi, et c’est bien important de le comprendre, une problématique en lien avec la sphère du Rein ne correspond pas automatiquement à une trouble aux reins.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *