,

Courir l’hiver

La course à pied est un des rares sports qui se pratiquent à l’extérieur toute l’année. Même si la saison froide en freine plus d’un, il est avantageux de continuer à courir.

Avantages 

 

Bon pour le moral! …surtout en ce moment en contexte de pandémie.

 

Nos cellules ont besoin d’oxygène pour bien fonctionner ainsi prévenir la dépression, faciliter le sommeil et renforcer le système immunitaire.

 

Au printemps, vous gagnerez du temps!… vous n’aurez pas à reprendre de façon progressive en alternant la course et la marche. En effet, si vous cessez de courir l’hiver, vous perdrez les adaptations au stress mécanique qu’occasionne la course. Certains oublient ce fait important et reviennent trop rapidement à leur rythme de la saison précédente, accroissant leurs risques de blessure.

 

Précautions 

Afin de faire face à la température et au vent, choisissez des vêtements qui vous tiendront suffisamment au chaud mais pas trop. Un bon truc: habillez vous comme pour sortir avec 10 degrés de plus, par exemple, si il fait -10 habillez vous comme pour sortir à 0 degrés. 

Équipez-vous d’accessoires de façon à être vu sur la voie publique.

La chaussée est glissante et moins uniforme; Prévoyez d’ajouter des crampons à vos chaussures ainsi que de bons bas  imperméables et chauds mais qui laissent respirer le pied.

Au début et à la fin de l’hiver, la surface de course change. Cela occasionne des modifications dans la foulée des coureurs et éventuellement de leurs types de souliers. Il y aura donc lieu de prévoir une période de transition afin d’habituer les membres inférieurs à la neige puis à l’asphalte et aux changements de souliers. 

Sinon, des douleurs aux avant-jambes (périostite postéro-interne de la jambe) ou encore sous le pied (fasciite plantaire) pourraient faire leur apparition et limiter l’entraînement, voire se transformer en blessures.

 

Ne pas oublier 

 

Continuez à bien vous hydrater même si la soif ne se fait pas ressentir en hiver! L’air plus froid et plus sec contribue également à la déshydratation.

Raccourcissez la longueur de votre foulée et assurez-vous d’un contact à plat au sol et non loin de votre centre de gravité, cela augmentera votre stabilité. 

Votre traction sera meilleure en optant pour des chaussures à crampons ; Ainsi vos déplacements seront facilités et vous glisserez moins.

On oublie pas de se réchauffer avant la course et de bien s’étirer par la suite pour éviter les blessures!

Un coureur ne devrait pas hiberner l’hiver, mais plutôt le traverser à la course !

Source Kmag.ca

 

Géraldine Gallard Masso-Kinésithérapeute

Centre Kinesis 

https://www.gorendezvous.com/en/Centre_Kinesis

 

 Géraldine Gallard Massothérapeute agréé

 massokinegi   Masso-kine Géraldine

0 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.