Rentrée scolaire : l’acupuncture chez les jeunes

Des traitements d’acupuncture peuvent aider votre enfant au moment de sa rentrée scolaire.

 

À la rentrée des classes, de nombreux parents m’interrogent sur les bénéfices de l’acupuncture pour leurs enfants, que ce soit au niveau de la gestion du stress face à la performance, des moyens pour augmenter la concentration, ou bien pour diminuer l’agitation en classe.

 

C’est aussi à cette période de l’année que certains jeunes verront apparaître des troubles digestifs, de l’insomnie, des accès de colère, des rhumes et des grippes en lien avec un système immunitaire fragile.

 

J’explique alors que, grâce au déclenchement de mécanismes d’autorégulation, l’acupuncture favorise un meilleur équilibre au niveau des neurotransmetteurs, de l’immunité, du système nerveux autonome, de la circulation sanguine et de l’oxygénation des tissus. Cela se traduit souvent en des progrès observables au niveau des troubles traités. Dans une publication de l’Association des acupuncteurs du Québec, il est mentionné que bien souvent, « plusieurs problèmes (de santé) découlent d’une seule cause en médecine chinoise. Le traitement peut donc agir sur plusieurs symptômes en même temps. Il est également possible de traiter différents problèmes à la fois. »[1]

 

L’acupuncture dès le plus jeune âge

En rééquilibrant l’énergie du corps, l’acupuncture peut agir à titre préventif ou lorsque les symptômes sont déjà présents. Dans ce dernier cas, il est préférable de faire traiter l’enfant le plus tôt possible, ceci afin de limiter le nombre de traitements requis pour voir une amélioration de son bien-être. En effet, le nombre et la fréquence des traitements dépendent de la gravité du problème, de son évolution et de son ancienneté, ainsi que de la vitalité de l’enfant.

 

Comment se déroule une consultation en acupuncture chez les jeunes

Les aiguilles d’acupuncture sont très fines. Leur insertion est donc souvent indolore ou ne provoque qu’un bref pincement.

De plus, la curiosité des jeunes l’emporte souvent sur leur crainte des aiguilles. Dès la première rencontre, ils seront souvent à même d’apprécier l’effet agréable ressenti à la sortie d’un traitement d’acupuncture. D’autres méthodes thérapeutiques sont aussi disponibles, si l’enfant est très jeune ou s’il a peur (rouleaux thérapeutiques, aiguille à pression sur bandages, aimants, etc.). 

 

La démarche à suivre:

Venez me rencontrer, avec votre enfant, pour bénéficier de conseils et de soins associés à la médecine traditionnelle chinoise. Nous pourrons discuter d’une

 

0 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *